Samedi, 23 Août 2014

La palée (Coregonus schinzi)

Imprimer

img_faune_poisson_salmonides_coregone_03
La palée (Coregonus schinzi)

de la famille des salmonidés





Photo : elkspace.ch

La palée - Coregonus schinzi C’est le grand corégone du lac de Neuchâtel.

Comme elle fait l’objet d’une pisciculture de grand style, elle a été mise à contribution pour le repeuplement de la plupart des lacs où les contingents de corégones se raréfiaient.

En allemand la palée s’appelle Balchen ou Felchen, en particulier Weissfelchen ou Silberfelchen au lac de Constance.

Elle porte en moyenne 28 branchiospines sur le premier arc branchial ; son dos est olivâtre, mais la peau sous les écailles apparaît bleu violacé dès qu’elle est dénudée.

Les nageoires sans être normalement aussi foncées que celles du lavaret sont nettement enfumées.

Elle atteint 40 à 45 cm., mais elle peut dépasser largement 50 cm et le kilo.

Son œil est relativement plus petit que celui de la bondelle. Elle passe le plus clair de son existence sur la beine.

Au lac de Neuchâtel, elle se pêche surtout au grand filet qui est une seine, et au Léman, au grand pic, immense nappe de filets dérivants qui mesurent jusqu’à 20 mètres de haut et plus de cent mètres de longueur. Pour la fécondation artificielle et la pisciculture, on capture les reproducteurs en quantités considérables sur la beine où ils se réunissent sous peu d’eau.

Les plus tardifs, pourtant, à Neuchâtel, fraient au bord du mont par 20 à 30 mètres. Pour cette raison, on les qualifie de palées de fond, par opposition aux palées de bord.

bt_index_off bt_family_on

Provenance de l'article : www.gruyere-peche.ch

Gruyère Pêche - La Crétausa 12 - 1742 Autigny /FR - Switzerland - Tél.: +41 (0)26 477 37 49 - E-mail : info@gruyere-peche.ch